Orientation génétique

 P1020956.1

 

Orientation génétique

Le noyau génétique du troupeau est constitué par l’acquisition d’un troupeau complet , celui de Daniel Legendre , par l’achat de génisses chez Georges Grandrieux via KBS Genetics, et de bonnes vaches de l’EARL Buguellou . L’achat de taureaux est effectué en ferme sur des lignées choisies et des taureaux RJ issus de la station de Lanaud (INTERLIM) .

Nous travaillons le gabarit des animaux avec une vraie recherche sur l’harmonie , la finesse et de très bonnes qualités maternelles et d’élevage. Plusieurs lignées marquent le troupeau actuel avec des taureaux marqueurs de l’élevage : Ozonnais (Meunier), Bibelot (Ours RRE – Joueur), Vapeur (Saga – Joyaux ), Bahier (Otan), Soudan (Micmac), Utha Jama, etc …

Aujourd’hui  nous testons plusieurs origines avec Ecrin RJ (Bazooka) né chez Henri Chastanet, 2 fils d’ Arliquet (D Peyrot et M Zerger), 2 fils d’Elite (Gaec Launay) , 1 fils de Betsen (Launay avec origine Pimpin Frères) et quelques taureaux qualifiés en ferme via l’Insémination artificielle. Notons également l’acquisition d’un taureau Polled , sans corne fixé sur une très bonne souche maternelle de Daniel Peyrot, issu d’un nouveau courant de sang sans corne, Fils de Hinz PP.

Pourquoi la génétique et le gène sans corne ?

  • Nous devons imaginer et anticiper les évolutions de notre métier…
  • L’augmentation de la taille des troupeaux par UTH, de 80 à des troupeaux de 120 mères.
  • La réduction des coûts en recherchant des animaux qui produisent bien, la mise en production rapide : vélâge à 36 puis 30 mois voir 24 mois?
  • Minimiser les interventions avec la rusticité et qualités d’élevage et la santé de nos animaux.

Mes recherches se font sur les qualités fondamentales de la race, tout en préservant nos grandes origines et en poursuivant le travail des pionniers de la Race (Dumas, Bourbon, Peyrot), et en diversifiant l’apport avec des lignées originales et pures.

Le bien-être animal obligera probablement l’interdiction de l’écornage en France demain, ce qui est déjà le cas dans certains pays. Ces arguments sont importants pour se dire qu’aujourd’hui, nous ne pouvons pas ignorer le gène sans corne comme un axe de développement de nos troupeaux, tout en étant très prudent sur l’introduction dans nos lignées souches .

Comment fût introduit le gène sans corne ? Comment se fixe le gène sans corne ?

Le gène sans corne (polled) est un gène dominant qui n’existait pas naturellement en race limousine. Il a été introduit par des courants de sangs étrangers notamment canadiens, puis récemment danois et allemand. Il est Fixé à l’origine par absorption sur des bases Angus où le gène est présent naturellement.

Aujourd’hui, nous arrivons à plusieurs générations de sangs sur souches françaises, en s’approchant de plus en plus des qualités génétiques du standard de la race en France. Le gène sans corne est une véritable opportunité pour ramener des fondamentaux qui ont fait le succès de la race : vivacité des veaux, aplombs, finesse, vêlages faciles, qualités maternelles…

C’est pourquoi j’ai décidé de l’introduire au sein de l’élevage par des souches hétérozygotes (Pp) fixées sur support français dans un premier temps. La probabilité de fixation du gène est de 0,5.

Le GIE Polled Excellence ( KBS Genetic ) a été le précurseur pour l’introduction du gène sans corne ( Polled ) en France .

Qu’est-ce qu’une bonne vache Limousine , ses fondamentaux pour moi ?

 1. Qualités Maternelles  : vêlage facile ( bassin et ouverture pelvienne )  , capacité d’allaitement sans complémentation, une veau par an et par vache

2. Qualités d’Elevage et Rusticité : aplombs et dos ( critères important pour sa carrière) , capacité à valoriser les fourrages , des veaux vigoureux et résistants , sa docilité (premier critère de choix génétique )

3. Ses grandes qualités bouchères : la finesse de son grain de viande , son rendement en viande , la couleur de sa viande appréciée des consommateurs , son goût

 P1020783